Featured Release

Maps for Sonic Adventurers CD Cover

Listen Here
More Info
Buy Online


 

David Bridie
article archives

THE MYTH OF FINGERPRINTS

Ca faisait longtemps qu'on en parlait, sans jamais réussir à en accoucher. Sortie en catimini, la musique du film sensitif de Bart Freundlich, qui avait amené Tchekhov dans l'Amérique enneigée de Thanksgiving, est un de ces disques qu'il faut chérir tendrement. Je ne suis pas le seul à le dire : tous ceux qui ont vu le film, et qui l'ont aimé, ont été saisis par cette étrange musique, enfantée par deux musiciens expérimentaux australiens. Peu produite, nocturne, les notes diffuses de David Bridie et John Phillips s'écoutent comme un long soupir, plein de buée et de petits sourires entendus. C'est assez déprimant, bien sûr, mais c'est à ce prix que se paient les subtiles émotions. Par maigres touches instrumentales (un hautbois par là, une mandoline par-ici, parsemée de guitares sèches et de violoncelles), le duo crée tout un monde ouaté, sans artifices ni grosses pompes. Imaginez le score de Knopfler pour CAL, remplacez l'Irlande par une culture australienne underground, et vous aurez une bonne idée du ton de l'album.

Agrémenté de brefs dialogues et de chansons discrètes et éblouissantes (le Banks of the Wabash de Rufus Wainwright est un monument), THE MYTH OF FINGERPRINTS est un album à écouter les yeux fermés. Il n'y a pas grand chose d'autre à en dire, le reste va de soi. Probablement un des disques de l'année. Cela dit, si vous réussissez à le trouver en France, c'est que vous êtes bénis des dieux. Si vous avez des problèmes, essayez cet URL : http://www.spe.sony.com/Pictures/SonyClassics. Et si ça ne marche pas, il ne vous restera que vos yeux pour pleurer.

David Calvo

Composé par : David Bridie et John Phillips
Distribué par : (Velvel Records/Sony Classics)